Faute de visa, le dalaï lama n'assistera pas aux obsèques de Nelson Mandela

OBSÈQUES a Chine aurait fait pression sur l'Afrique du Sud pour que le leader spirituel tibétain n'obtienne pas de visa...

B.C. avec AFP

— 

KUUS/SIPA

Le dalaï lama, qui s'est vu refuser par deux fois un visa pour l'Afrique du Sud ces dernières années, ne se rendra pas aux funérailles de Nelson Mandela, Nobel de la Paix comme lui, a indiqué son porte-parole dimanche.

A l'annonce de la mort de Nelson Mandela, le dalaï lama avait déclaré avoir «personnellement perdu un ami cher, qu'il avait espéré encore revoir et pour qui il avait une grande admiration et un grand respect».

«Il ne prévoit pas d'y aller», a indiqué à l'AFP Tenzin Takhla depuis Dharamsala (nord de l'Inde), où vit le chef spirituel tibétain en exil, sans donner d'explications.

Deux refus de visas en deux ans

Le dalaï lama s'était vu refuser un premier visa en 2009 pour sa participation à une conférence de la paix à Johannesburg. Le leader spirituel tibétain avait été invité par Nelson Mandela pour s'exprimer dans le cadre d'une conférence organisée par la ligue nationale du football, sur la paix, l'harmonie et le rôle du football dans le monde.

Puis un deuxième visa lui était refusé en octobre 2011 pour les 80 ans de Desmond Tutu, archevêque anglican et prix Nobel de la paix, dans la ville du Cap.

Les pressions de la Chine

Le gouvernement du président Jacob Zuma avait alors été accusé par la presse sud-africaine et par l'opposition d'avoir cédé aux pressions de la Chine, partenaire diplomatique et économique important, qui a notamment pesé pour que l'Afrique du Sud entre dans le groupe des «BRICS» des puissances émergentes, avec le Brésil, la Russie et l'Inde.

La Chine tente de limiter les déplacements du chef spirituel tibétain, mettant en garde les gouvernements étrangers contre les conséquences sur leurs relations bilatérales de telles rencontres.

Rencontre de Nobels

Le dalaï lama avait rendu visite au Cap en août 1996 à Nelson Mandela lorsque celui-ci était le chef de l'Etat sud-africain. Les deux hommes s'étaient rencontrés pour la dernière fois en 2004 à Johannesburg.

Desmond Tutu fut Prix Nobel de la paix en 1984, Mandela en 1989 et le dalaï lama en 1993.