Des millions de jouets et de cosmétiques contrefaits saisis en Italie

avec AFP

— 

Louvres le 24 octobre 2013. Operation d'envergure et saisie de marchandises dans un entrepot par les services des douanes et la DGCCRF. Saisie et analyses sur des jouets d'origine chinoise non conformes ou dangereux contenant des objets pouvant se detacher, etre ingerer ou contenant des substances chimiques nocives pour les enfants.
Louvres le 24 octobre 2013. Operation d'envergure et saisie de marchandises dans un entrepot par les services des douanes et la DGCCRF. Saisie et analyses sur des jouets d'origine chinoise non conformes ou dangereux contenant des objets pouvant se detacher, etre ingerer ou contenant des substances chimiques nocives pour les enfants. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Tricher n’est pas jouet. La police financière de Rome a annoncé ce samedi une saisie géante de 4 millions de jouets et produits cosmétiques contrefaits et l'arrestation de 14 entrepreneurs: 10 originaires de Chine, 3 du Maghreb et un de Libye.

Des cosmétiques toxiques

L'opération pilotée par le préfet de Rome Giuseppe Pecoraro a permis d'éviter qu'à quelques jours de Noël, la région très peuplée de Rome ne soit inondée de produits contrefaits, violant toutes les normes en vigueur et dans un contexte d'évasion fiscale complète. Plus de 120 policiers avaient été mobilisés pour des perquisitions dans divers cabanons industriels où ont été découverts les articles de contrefaçon.

Notamment, ils ont mis à jour 56.000 jouets faussement étiquetés sous la marque Disney, 567.000 produits cosmétiques considérés comme toxiques pour la santé, 4.700 bagues avec de faux logos de marques connues et 440.000 décorations de Noël non homologuées et risquant de prendre feu.

Les pompiers du département de Rome avaient été sollicités pour des contrôles du respect des normes anti-incendie. Or leur inspection a révélé que les issues de secours n'étaient pas praticables et une forte présence de matériaux inflammables et combustibles. Selon les enquêteurs, les données recueillies sur place permettront de remonter jusqu'aux centres de production et d'importation de ces marchandises contrefaites.