L’ONU utilise un drone en RDC

avec AFP

— 

Un véhicule de l'ONU au Nord-Kivu le 5 novembre 2013.
Un véhicule de l'ONU au Nord-Kivu le 5 novembre 2013. — AFP PHOTO / Junior D. Kannah

Les Nations unies ont lancé officiellement mardi à Goma, dans l'Est de la République démocratique du Congo, le premier drone jamais utilisé par une mission de l'ONU, a constaté un journaliste de l'AFP

L'appareil, de fabrication italienne, a décollé à 12h01 (10h01GMT) de l'aéroport de Goma, capitale de la province congolaise du Nord-Kivu, à l'occasion d'une présentation à la presse en présence du chef des opérations de maintien de la paix de l'ONU, Hervé Ladsous.

Deux drones pour l'instant

La Mission de l'ONU pour la stabilisation de la RDC (Monusco) dispose pour l'heure de deux avions sans pilote de ce type. Selon un expert militaire à Kinshasa, les deux drones ont commencé des vols d'essai dimanche. Ces engins, non armés, et voués exclusivement à la reconnaissance, doivent permettre aux Casques bleus de surveiller la province du Nord-Kivu, où sévissent des dizaines de groupes armés que la Monusco a pour mandat de «neutraliser». Ils doivent aussi assurer un contrôle de la frontière entre la RDC et les deux pays limitrophe du Nord-Kivu, l'Ouganda et le Rwanda, afin de dissuader ces deux pays d'apporter un soutien à certaines milices congolaises.

A terme, la Monusco doit se doter de cinq drones fabriqués par Selex ES, filiale du groupe italien d'aéronautique et de défense Finmeccanica, et compte être en mesure d'assurer à partir du mois de mars une surveillance aérienne 24 heures sur 24

Les visions du ciel pour observer les exactions ont la cote. Lundi, c’est l’ONG Human Rights Watch qui rendait publiques des images satellitaires de République centrafricaine qui permettent d’identifier des incendies de villages.