Italie: Berlusconi a été déchu de son poste de sénateur

POLITIQUE Silvio Berlusconi a été déchu...

avec AFP

— 

Silvio Berlusconi au Sénat italien le 2 octobre 2013.
Silvio Berlusconi au Sénat italien le 2 octobre 2013. — REX/AGF s.r.l./REX/SIPA

Silvio Berlusconi  a été déchu de son poste de sénateur. Il perd du même coup son immunité. «C'est un jour amer, un jour de deuil», a déclaré mercredi Silvio Berlusconi, la main sur le coeur, en sortant saluer ses partisans à Rome, peu avant un vote au Sénat sur sa destitution.

«Aujourd'hui, en vous regardant dans les yeux, je vois que l'émotion n'est pas seulement la mienne mais aussi la vôtre», a-t-il dit, en remerciant les milliers de partisans rassemblés pour le soutenir devant sa résidence romaine.

Le président du Sénat, Pietro Grasso, l'a annoncé après le rejet par le Sénat, au cours de plusieurs votes successifs, de divers documents visant à contrecarrer la déchéance du Cavaliere. "Sont donc considérées comme approuvées les conclusions de la Commission pour les élections préconisant l'invalidation de l'élection du sénateur Silvio Berlusconi", a déclaré Pietro Grasso.

Tentative pour «sauver» le Cavaliere

La déchéance du Cavaliere, 77 ans, de son mandat de sénateur a été immédiate, de sorte que le Sénat a dans la foulée admis en son sein son suppléant dans sa circonscription du département du Molise, Ulisse Di Giacomo. Pendant toute la journée les partisans de l'ex-chef du gouvernement ont cherché à s'opposer à l'expulsion de leur chef, mais en vain, vu les rapports de forces au Sénat.

En effet, au cours des neuf votes sur des documents censés "sauver" le Cavaliere, près de 200 sénateurs ont systématiquement voté contre, sur les 321 que compte la Chambre haute.