Italie: 18 morts dans de violentes inondations en Sardaigne

MONDE En raison d'un événement météorologique exceptionnel...

avec AFP

— 

Des inondations ont fait 17 morts dont 4 enfants et d'importants dégâts matériels lundi dans l'île italienne de Sardaigne, frappée par un évènement qualifié d'"exceptionnel" par les autorités.
Des inondations ont fait 17 morts dont 4 enfants et d'importants dégâts matériels lundi dans l'île italienne de Sardaigne, frappée par un évènement qualifié d'"exceptionnel" par les autorités. — Angelo Cucca AFP

De violentes inondations ont fait 18 morts et 2.700 dans l'île italienne de Sardaigne frappée par un évènement décrit comme exceptionnel par les autorités et qualifié de «cyclone» par les médias.

C'est le ministre de l'Environnement, Andrea Orlando, qui a annoncé ce nouveau bilan au Parlement italien. «Environ 2.700 personnes ont dû quitter leur domicile et sont hébergées dans des structures (publiques) ou chez des parents», a déclaré le ministre, en soulignant le caractère exceptionnel des pluies de la veille, avec des pointes «de 450 mm de pluie face à une moyenne de 1.000 mm sur l'année» en Italie.

Dans la journée, les sauveteurs poursuivaient leurs efforts pour atteindre des zones rurales ou montagneuses difficiles d'accès en raison de glissements de terrain et de l'effondrement de ponts. Les pompiers ont effectué plus de 600 interventions sur toute l'île.

Le gouvernement a convoqué un conseil des ministres afin de décréter l'état d'urgence pour débloquer rapidement des fonds face à ce «drame incroyable», a annoncé le Premier ministre, Enrico Letta.

Pluie exceptionnelle

La ville portuaire d'Olbia, une destination touristique prisée pendant les mois d'été, a été presqu'entièrement inondée, ce qui a provoqué l'évacuation de centaines de résidents. Ils ont été hébergés provisoirement dans des hôtels, salles de sport ou pris en charge par d'autres habitants.

Quatre membres d'une famille brésilienne, deux adultes d'une quarantaine d'années et leurs enfants de 16 et 20 ans, ont été retrouvés noyés dans leur appartement en sous-sol à l'entrée de la localité d'Arzachena, non loin d'Olbia.

Les averses ont surpris les habitants par leur violence. «Il est tombé 440 mm de pluie, soit autant que sur six mois en temps habituel, ce qui est un évènement exceptionnel», a noté à l'antenne de la télévision SkyTG24 Franco Gabrielli, chef de la protection civile, arrivé sur place mardi.

Mais une porte-parole de cet organisme a souligné que la protection civile «n'a jamais parlé de cyclone», un terme qui «a été utilisé seulement par les médias». «C'est un évènement extraordinaire pour la quantité d'eau qui est tombée», a confirmé le gouverneur Cappellacci.

20.000 personnes touchées

Ces tempêtes «ont frappé environ 20.000 personnes mais la phase d'urgence la plus aigüe est passée», a indiqué à l'AFP Gianfranco Galaffu, directeur de la protection civile à la préfecture de Sassari, qui supervise la zone d'Olbia.

Il a dit toutefois craindre la découverte éventuelle d'autres «victimes qui pourraient être restées prisonnières de leurs voitures dans les zones de plus basse altitude».

Trois personnes d'une même famille sont mortes lorsqu'un pont routier s'est effondré sur leur véhicule près d'Olbia et une mère et sa fille ont été trouvées mortes dans une voiture emportée par les eaux dans la ville.

Un policier qui escortait avec trois collègues une ambulance est mort quand la route sur laquelle ils circulaient s'est effondrée. Ses collègues ont pu être sauvés.

On compte aussi parmi les victimes une femme de 64 ans noyée dans sa maison du village d'Uras dans le sud-ouest de l'île. Son mari a été hospitalisé, victime d'hypothermie, et des centaines d'habitants ont passé la nuit dans une salle de sport du village.

Un homme a été tué par l'effondrement d'un autre pont et une femme âgée de 90 ans a été trouvée morte dans une maison inondée près de Nuoro, dans la partie centrale montagneuse de l'île.

Les dégâts matériels provoqués par les intenses averses et les inondations qui ont surpris par leur intensité sont importants. «Nous sommes en train d'acheminer des produits de première nécessité aux personnes évacuées, nous cherchons à rétablir l'électricité et à pomper l'eau pour dégager les routes et zones inondées», a indiqué le gouverneur Cappellacci.

A Olbia, des centaines de personnes se sont groupées pour offrir un toit aux centaines de sinistrés à partir d'une page Facebook intitulée «Ouvrons nos maisons à nos concitoyens».