Toronto: Rob Ford reste maire mais perd ses pouvoirs

CANADA Après un vote du conseil municipal suite aux scandales à répétitions...

avec AFP

— 

Le maire de Toronto, Rob Ford, le 7 novembre 2013.
Le maire de Toronto, Rob Ford, le 7 novembre 2013. — Chris Young/AP/SIPA

Il a reconnu avoir fumé du crack, a proféré des menaces, ivre, promis qu'il ne couchait pas avec une assistante car il était comblé par sa femme... Lundi, le conseil municipal de Toronto a dit stop: le maire Rob Ford conserve –pour l'instant– sa position mais a perdu ses pouvoirs exécutifs.

Au terme d'une séance agitée, les élus de la ville ont voté en faveur d'une motion pour retirer au maire ses attributions et le rétrograder au simple rang de conseiller municipal. Les pouvoirs exécutifs ont été transféré à son adjoint, Norm Kelly.

La séance a été agitée pendant près de cinq heures et les amendements votés les uns derrière les autres ont peu à peu supprimé les prérogatives du maire, comme le budget lié à sa fonction et une partie des employés de son cabinet.

Ford dénonce un «procédé dictatorial»

Rob Ford, tombé en disgrâce, n'a pas pris part au vote, estimant qu'il ne s'agissait pas d'un «processus démocratique» mais plutôt d'un «procédé dictatorial».

Plusieurs conseillers ont exprimé leur désaccord avec la procédure, jugeant que les décisions adoptées à la quasi unanimité vendredi suffisaient amplement pour le bon fonctionnement de la gestion municipale. «Ce que vous faites aujourd'hui est illégal et anti-démocratique», a lancé Giorgio Mammoliti à ses collègues.

Vendredi, le conseil municipal avait transféré au maire-adjoint le pouvoir de nommer les présidents des commissions municipales et surtout celui d'assurer en cas d'urgence la gestion de la quatrième ville d'Amérique du nord. Le conseiller Mike del Grande a lui jugé que le vote de lundi revenait «à essayer de punir le maire» davantage.

Au beau milieu de la séance, Rob Ford a voulu se porter au secours de son frère qui se chamaillait avec des opposants. Dans sa course, il a percuté une frêle conseillère municipale, Pam McConnell, avant de la retenir pour lui éviter de tomber.