Libye: Plus de 31 morts et 285 blessés dans des affrontements à Tripoli

MONDE Lors d'une manifestation pacifique...

avec AFP

— 

Des manifestants rassemblés pour réclamer le départ d'ex-rebelles de leur quartier général à Tripoli, le 15 novembre 2013
Des manifestants rassemblés pour réclamer le départ d'ex-rebelles de leur quartier général à Tripoli, le 15 novembre 2013 — Mahmud Turkia AFP

Le ministre libyen de la Santé, Noureddine Daghmane, a indiqué vendredi soir que le bilan des heurts de la journée à Tripoli s'était alourdi à plus de 31 morts et 285 blessés, précisant qu'il s'agissait encore d'un bilan provisoire.

«Le bilan est actuellement de 31 morts et de 285 blessés», a indiqué le ministre à la chaîne de télévision privée Libya al-Ahrar, ajoutant qu'il risquait de s'aggraver. Moins d'une heure plus tôt, le ministre avait fait état de 13 morts et de 114 blessés.

Des hommes armés de différentes milices de la capitale avaient pris d'assaut et incendié vendredi le quartier général de la milice Ghargour dans le sud de Tripoli, qui avait tiré un peu plus tôt sur des manifestants réclamant son départ, a-t-on appris auprès de témoins.

Colonne de fumée

«Des Tripolitains armés sont entrés dans le quartier de Gharghour. Ils ont incendié les villas qu'ils occupaient pour qu'ils n'y reviennent pas. La plupart des membres de la milice se sont barricadés dans une seule villa. Mais l'étau se resserre autour d'eux», a indiqué à l'AFP Ibrahim, un témoin sur place.

Plus tard, ce témoin a indiqué que la dernière villa avait été abandonnée par ses occupants, dont plusieurs ont pris la fuite. Certains des membres de la milice ont été blessés et d'autre «arrêtés».

D'autre témoins ont affirmé entendre des coups de feu nourris et qu'une colonne de fumée s'élevait du quartier.