Philippines: Huit personnes tuées lors du pillage d'un entrepôt de riz

MONDE Les rescapés du typhon qui a ravagé le pays craignent désormais la pénurie de nourriture...

avec AFP

— 

Des survivants après le passage du typhon Haiyan à Tacloban, aux Philippines, le 11 novembre 2013.
Des survivants après le passage du typhon Haiyan à Tacloban, aux Philippines, le 11 novembre 2013. — Aaron Favila/AP/SIPA

Le drame continue aux Philippines. Huit personnes ont été tuées dans le pillage d'un entrepôt de riz, après le passage du typhon Haiyan aux Philippines, a indiqué ce mercredi le porte-parole de l'Autorité nationale de l'Alimentation.

«Un mur de notre entrepôt s'est effondré et huit personnes ont été écrasées et tuées sur le coup» mardi à Alangalang, sur l'île de Leyte, l'une des plus touchées par la catastrophe, a précisé Rex Estoperez.

Plus de 100.000 sacs de riz volés

Policiers et soldats gardaient le site qui appartient à cette agence du gouvernement, mais ils ont été dépassés par la foule qui a volé plus de 100.000 sacs de riz, a-t-il ajouté.

>> Le typhon Haiyan en images, c'est par ici

«Il devait y avoir vraiment beaucoup de gens pour emporter autant de sacs», a-t-il encore noté, précisant qu'un sac pesait 50 kilos.

«Notre personnel était là, mais ils ne pouvaient rien faire sans risquer de se mettre en danger.»

Un couvre-feu mis en place

Cinq jours après le passage du typhon Haiyan, l'un des plus puissants à avoir jamais touché terre, accompagné de vents à plus de 300 km/h de vagues de plus de cinq mètres, les survivants des zones les plus touchées manquent d'eau et d'électricité.

Alors que l'aide arrive au compte-goutte, certains d'entre eux, affamés, se sont armés pour piller les bâtiments encore debout à la rechercher de nourriture.

Une situation qui a notamment poussé ces derniers jours les autorités à imposer un couvre-feu et à déployer des centaines de soldats à Tacloban, capitale de Leyte, à 17 kilomètres de l'entrepôt de riz pillé mardi.

L'ONU craint que 10.000 personnes aient été tuées dans la seule ville de Tacloban.

 

Mots-clés :