Edward Snowden aurait utilisé les identifiants d'autres employés de la NSA

MONDE Grâce à ces données, l'ex-consultant de l'Agence de sécurité nationale américaine (NSA) aurait ensuite pu accéder à des documents confidentiels...

M.Gr.

— 

Edward Snowden dans la première vidéo publiée depuis la Russie, le 12 octobre 2013.
Edward Snowden dans la première vidéo publiée depuis la Russie, le 12 octobre 2013. — AFP PHOTO / WIKILEAKS

Edward Snowden aurait donc utilisé les identifiants et les mots de passe de collègues, pour accéder à des documents confidentiels. L'agence Reteurs révèle en effet, ce vendredi, que l'ancien analyste de la NSA, impliqué dans l'affaire Prism, aurait convaincu 20 à 25 de ses collègues de la base de la NSA de Hawaï, avec qui il travaillait en tant qu'administrateur système informatique, de lui fournir ces données.

Toujours selon Reuters, la NSA aurait identifié plusieurs de ses employés ayant fourni leurs identifiants à Edward Snowden. Après avoir été interrogés, ceux-ci auraient été mis à pied, rapporte l'agence, qui dit détenir les informations d'une source proche de plusieurs enquêtes du gouvernement américain, censées faire la lumière sur les fuites d'information.

Documents classés secrets

Edward Snowden, qui n'a travaillé dans la base d'Hawaï que durant un mois, au printemps dernier, se serait donc servi de ces failles pour télécharger des dizaines de milliers de documents classés secrets par l'agence.

Mi-août, le président américain Barack Obama avait promis de revoir les programmes américains de surveillance, après les débats provoqués par les révélations d'Edward Snowden, qui avaient fait état de vastes et secrets programmes de collecte de données téléphoniques mais aussi numériques.