Le maire de Toronto admet être «extrêmement ivre» sur une seconde vidéo

CANADA Malgré la polémique, il a toutefois refusé de démissionner et, au contraire, annoncé sa candidature aux élections municipales d'octobre 2014...

avec AFP

— 

Le maire de Toronto, Rob Ford, le 7 novembre 2013.
Le maire de Toronto, Rob Ford, le 7 novembre 2013. — Chris Young/AP/SIPA

Le maire de Toronto a reconnu jeudi qu'il était «extrêmement, extrêmement ivre» sur une nouvelle vidéo diffusée par le journal Toronto Star où on le voit répéter vouloir tuer un tiers dont l'identité est inconnue.

>> La vidéo du maire de Toronto

Dans ce court film, vraisemblablement tourné en secret et acheté par le Toronto Star qui l'a mis en ligne jeudi, Rob Ford apparaît furieux et se lance dans une tirade où il profère des insanités à l'encontre de cette personne à l'identité non précisée.

«Je vais le tuer cet enculé de sa mère , je te le dis, ça va être un meurtre prémédité», lance le maire à un homme qu'on ne voit pas. «Je vais lui trancher sa putain de gorge et lui sortir les yeux des orbites», ajoute notamment le maire de la capitale économique canadienne.

Des images génantes après ses aveux sur sa consommation de crack

Immédiatement, Rob Ford a tenu un point de presse impromptu à l'hôtel de ville et a reconnu qu'il était «extrêmement, extrêmement ivre» sur ces images «embarrassantes» rendues publiques deux jours après ses aveux sur sa consommation de crack. «Je m'excuse encore», a-t-il déclaré, la mine déconfite.

Après avoir passé six mois à démentir ce qu'affirmait le Toronto Star, qui disait avoir visionné une vidéo compromettante (dont l'existence a été confirmée par la police jeudi dernier), l'édile avait créé la surprise mardi: à l'improviste, il avait lâché à des reporters: «Oui, j'ai fumé du crack».

Il a toutefois refusé de démissionner et, au contraire, annoncé sa candidature aux élections municipales d'octobre 2014.