Syrie: La France a des preuves de vie «assez récentes» des journalistes français enlevés

MONDE C'est ce qu'a affirmé ce mercredi le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius...

avec AFP

— 

Les quatre journalistes français retenus en otages en Syrie. En haut : Pierre Torrès (à g.) et Nicolas Hénin (à d.), enlevés le 22 juin 2013 à Raqqa (nord). En bas : Didier François  (à g.) et   Édouard Élias (à d.), enlevés le 6 juin 2013 sur la route d'Alep.
Les quatre journalistes français retenus en otages en Syrie. En haut : Pierre Torrès (à g.) et Nicolas Hénin (à d.), enlevés le 22 juin 2013 à Raqqa (nord). En bas : Didier François (à g.) et Édouard Élias (à d.), enlevés le 6 juin 2013 sur la route d'Alep. — SIPA

La France a des preuves de vie «assez récentes» des quatre journalistes français otages en Syrie, a déclaré jeudi le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius à la chaîne I-Télé. «J'ai dit aux familles il y a déjà un certain nombre de semaines que nous avions eu des traces de vie», a déclaré le ministre, se refusant à toute autre précision.

La «possibilité de négociations»

Mardi soir, le Pdg d'Europe 1, Denis Olivennes a déclaré, à propos des deux journalistes travaillant la radio : «Nous savons qu'ils sont en vie, les pouvoirs publics savent qui les détient et le contact existe qui ouvre la possibilité de négociations». Interrogé par France 3 en marge d'un concert de soutien organisé par la radio à Paris, il a ajouté «ça laisse une immense espérance sur la capacité que nous avons à les faire revenir sains, saufs et libres à Paris».

Didier François, 53 ans, grand reporter à la radio Europe 1, et Édouard Élias, 22 ans, photographe indépendant missionné par la radio ont été enlevés le 6 juin 2013 à un barrage routier alors qu'ils faisaient route vers Alep. Nicolas Hénin, reporter de 37 ans, et de Pierre Torrès, photographe de 29 ans, ont été enlevés le 22 juin à Raqqa (nord).