Londres: Un homme s'échappe d'une mosquée sous une burqa

RELIGION Cette homme était placé sous un régime de liberté surveillée...

avec AFP

— 

Illustration d'une burqa à Kaboul, Afghanistan.
Illustration d'une burqa à Kaboul, Afghanistan. — NOORULLAH SHIRZADA/AFP

Une technique très particulière pour échapper à la police. La police britannique recherchait activement lundi un homme soupçonné d'être lié à des activités terroristes et qui s'est échappé d'une mosquée vendredi après avoir enfilé une burqa.

Mohammed Ahmed Mohamed, 27 ans, a été vu la dernière fois vendredi lorsqu'il est entré, vêtu à l'occidentale, dans une mosquée à Acton, dans l'ouest londonien, pour en ressortir quelques heures plus tard, dissimulé sous une burqa, selon les images de vidéosurveillance rendues publiques par la police.

En liberté surveillée, cet homme d'origine somalienne ne pose, selon les autorités, «pas de menace directe à la population britannique pour le moment». Mais son cas inquiète suffisamment pour qu'on ait demandé à la justice la levée de son anonymat afin d'autoriser la diffusion de son nom et de sa photo.

Il échappe au régime de liberté surveillée

Le suspect est placé sous un régime de liberté surveillée spécifique (Terrorism prevention and investigation measures notices) adopté en janvier 2012 qui l'oblige à référer quotidiennement aux autorités, à passer la nuit à une adresse spécifique et à porter un traceur GPS. Ses déplacements et fréquentations sont également encadrées.

Ces mesures s'appliquent aux personnes suspectées de nourrir un lien avec des activités terroristes sans qu'on dispose de suffisamment de preuves pour enclencher une procédure judiciaire.

En décembre dernier, un autre suspect placé sous ce régime, Ibrahim Magag, avait réussi à échapper à la surveillance de la police après s'être débarrassé de son bracelet électronique. Il est toujours recherché.