Le pape a "laissé une partie de son coeur à Istanbul"

— 

Le souverain pontife a lâché quatre colombes, symbole de paix, à son arrivée à la cathédrale du Saint-Esprit d'Istanbul.
Le souverain pontife a lâché quatre colombes, symbole de paix, à son arrivée à la cathédrale du Saint-Esprit d'Istanbul. — Mustafa Ozer AFP
Fin du voyage. Le pape Benoît XVI a quitté vendredi matin la Turquie pour regagner Rome après une visite de quatre jours, sa première dans un pays musulman. Avant d'embarquer, il a affirmé "laisser une partie de son coeur" à Istanbul, espérant que son séjour contribue à une "meilleure compréhension" entre les religions.

Au dernier jour de sa visite entourée de mesures de sécurité draconiennes et qui s'annonçait délicate, le chef de l'Eglise catholique a célébré une messe dans la cathédrale du Saint Esprit d'Istanbul à laquelle a assisté le patriarche oecuménique orthodoxe Bartholomée Ier, primat des églises orthodoxes. Benoît XVI a fait du rapprochement avec les orthodoxes une priorité de son pontificat.

Pendant son séjour, le pape a également tenu des propos apaisants sur l'islam - qu'il avait semblé associer à la violence lors du discours de Ratisbonne (Pologne). Le moment fort de son voyage a notamment été son recueillement en direction de La Mecque jeudi lors de sa visite à la Mosquée Bleue d'Istanbul.