Espionnage: Une délégation des services secrets allemands aux Etats-Unis la semaine prochaine

MONDE Après la révélation des soupçons sur une surveillance du téléphone portable d'Angela Merkel...

avec AFP

— 

EN DIRECT - Deuxième et dernier jour du G20 à Cannes. Après une première journée parasitée par le casse-tête grec, les grandes puissances tentent d'afficher un front uni face à la crise de la dette et aux soubresauts venus d'Athènes, qui risquent de déclencher une "réaction en chaîne" pour l'économie mondiale.
EN DIRECT - Deuxième et dernier jour du G20 à Cannes. Après une première journée parasitée par le casse-tête grec, les grandes puissances tentent d'afficher un front uni face à la crise de la dette et aux soubresauts venus d'Athènes, qui risquent de déclencher une "réaction en chaîne" pour l'économie mondiale. — Michel Euler afp.com

Des hauts responsables des services secrets composeront la délégation que l'Allemagne compte envoyer aux Etats-Unis la semaine prochaine, à la suite de la révélation des soupçons sur une surveillance du téléphone portable d'Angela Merkel.

L'envoi de cette délégation avait été annoncé dès jeudi, à la suite d'un entretien entre le ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, et l'ambassadeur des Etats-Unis à Berlin, convoqué après que la chancellerie eut fait part de ses soupçons sur une possible mise sur écoute du portable de la chancelière Angela Merkel.

Présence de hauts responsables des services secrets allemands

«Des représentants de haut rang du gouvernement vont se rendre rapidement aux Etats-Unis afin d'avancer dans les discussions avec la Maison blanche et la NSA sur les allégations récemment évoquées», avait par ailleurs déclaré le porte-parole adjoint de la chancelière, Georg Streiter, vendredi.

Selon la presse allemande, citant samedi des sources proches des services de renseignement, la délégation va comprendre des hauts responsables des services secrets allemands.

La délégation a notamment pour mission d'obtenir des réponses de la part des autorités américaines sur les questions que le gouvernement allemand, et en particulier les ministères de la Justice et de l'Intérieur, leur avait adressées à l'été, à la suite des premières révélations de l'affaire Snowden.