Syrie: Le bilan de l'attentat monte à 40 morts

MONDE Une ville de la banlieue de Damas a été frappée par une une attaque à la voiture piégée, vendredi...

avec AFP

— 

Un attentat à la voiture piégée a fait au moins 40 morts en Syrie, le 25 octobre 2013.
Un attentat à la voiture piégée a fait au moins 40 morts en Syrie, le 25 octobre 2013. — Nabad al-Aasima / AFP

L'explosion d'une voiture piégée a tué au moins 40 personnes, dont sept enfants, vendredi près d'une mosquée de Souq Wadi Barada, une localité rebelle à 40 km au nord-ouest de Damas, selon un nouveau bilan de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

L'attentat a également fait des dizaines de blessés, dont beaucoup sont grièvement touchés, et le bilan risque de s'alourdir encore considérablement, a prévenu l'OSDH, qui s'appuie sur un vaste réseau de militants et de sources médicales à travers la Syrie. La ville est sous le contrôle des rebelles, mais les troupes fidèles au régime de Bachar al-Assad sont positionnées juste à l'extérieur, a précisé l'organisme.

Selon l'agence officielle Sana, «la voiture a explosé alors que les terroristes la piégeaient près de la mosquée Ossama Ben Zeid. Des terroristes et des civils ont été tués. Deux corps sont arrivés à l'hôpital Mouassat, dont un enfant de 7 ans. Il y aussi 30 blessés, dont la majorité grièvement».

Incertitude sur le sort du chef d'al-Nosra

Parallèlement, l'incertitude planait, vendredi soir, sur le sort du chef du front al-Nosra, Abou Mohammed al-Joulani, un jihadiste qui avait fait allégeance à Al-Qaïda, annoncé comme mort par la télévision publique syrienne.

Dans un communiqué, le front a annoncé que son leader était, est en bonne santé. «Ce qui a été annoncé par une chaîne de télévision seulement, l'assassinat de l'émir du Front Al-Nosra, était un mensonge».