L'enquête sur la disparition de Maddie rouverte au Portugal

FAITS DIVERS La justice portugaise évoque des «éléments nouveaux» dans l'enquête sur la disparition de Maddie, la fillette britannique, en 2007...

Vincent Vantighem

— 

Une photo de Maddie, enlevée le 3 mai 2007 au Portugal.
Une photo de Maddie, enlevée le 3 mai 2007 au Portugal. — N.MAGNIEZ / AFP

Des «éléments nouveaux» sur la disparition de la petite Maddie ont été découverts par la justice portugaise qui vient d'annoncer, via son ministère public, la réouverture officielle de l'enquête.

«Le ministère public a décidé de rouvrir l'enquête sur la disparition de Madeleine McCann suite à une proposition de la police judiciaire faisant état d'éléments nouveaux», a ainsi indiqué dans un communiqué.le ministère public.

De nouveaux portraits-robot

Scotland Yard, qui avait repris l'enquête à zéro, a publié le 13 octobre de nouveaux portraits-robot que la police cherche à interroger. Alors que la justice portugaise avait clôturée l'enquête en 2008, son homologue britannique avait décidé de tout reprendre à zéro. C'est ainsi que les détectives britanniques ont pu interroger 442 personnes au cours des deux dernières années et identifié 41 suspects potentiels, sans procéder à aucune arrestation.

Diffusés lors de l'émission «Crime Watch» sur la chaîne publique britannique BBC, les portraits-robots avaient entraîné plus de 2.400 appels téléphoniques et emails auprès des services concernés.

Nouveaux témoignages attendus

Madeleine McCann, alors âgée de trois ans, avait disparu le 3 mai 2007 dans la station balnéaire de Praia da Luz, où séjournait sa famille en vacances.

La PJ portugaise a donc «nommé une équipe qui réalisera les démarches requises par les autorités britanniques», avait confirmé début octobre son directeur national, José Almeida Rodrigues. La réouverture du dossier devrait notamment permettre à la police portugaise de recueillir de nouveaux témoignages.