Mystère de l'«ange blond» en Grèce: La police compte sur les milliers d'appels pour retrouver les parents

MONDE La fillette, blonde aux yeux verts, a été découverte par la police, mercredi, dans un camp rom...

avec AFP

— 

Une fillette blonde de quatre ans a été retrouvée dans un camp rom en Grèce, le 16 octobre 2013.
Une fillette blonde de quatre ans a été retrouvée dans un camp rom en Grèce, le 16 octobre 2013. — STR/AP/SIPA

L'association qui héberge une mystérieuse fillette retirée d'un camp rom, dans le centre de la Grèce, a reçu des milliers d'appels, notamment de l'étranger, de parents ou de proches d'enfants disparus. «Dimanche soir, nous avions reçu plus de 8.000 appels et des milliers de mails» a déclaré à l'AFP Panagiotis Pardalis, un des responsables de l'association «The smile of the child» qui héberge la fillette.

Le site internet de l'association a reçu plus de 200.000 visites, et son site Facebook environ un demi-million, a-t-il précisé.

Les faux parents doivent comparaître ce lundi

La fillette blonde aux yeux verts, qui répond au prénom de Maria, a été trouvée mercredi par la police dans un camp rom de Farsala, et ses faux parents ont été arrêtés, après confirmation par un test ADN d'une absence de lien biologique. Le couple devait comparaître lundi après-midi devant un juge de Larissa, dans le centre du pays, pour «enlèvement».

«Les appels proviennent soit de familles (qui ont connu une disparition d'enfant) ou de personnes sans lien avec ces dernières. Nous transférons ces appels à la police», a ajouté le responsable de l'association. La police soupçonne les faux parents roms d'avoir enlevé la fillette à sa naissance, mais le couple incriminé affirme que l'enfant leur a été donnée par sa mère biologique, qui ne pouvait pas l'élever.

Confiée au couple en 2009?

«Il s'agit d'une femme qui ne pouvait pas élever cet enfant et qui par l'intermédiaire d'une tierce personne l'a confiée au couple en 2009 peu après sa naissance», a affirmé durant le week-end une des avocates du couple, Marietta Palavra. Cette femme, de nationalité «étrangère», ont ajouté les avocats sans plus de précision, est actuellement recherchée par les autorités grecques pour confirmer la version du couple interpellé.

Les cheveux et la peau très clairs, les yeux verts, l'enfant d'environ quatre ans apparaît sur certains clichés diffusés par la police vêtue d'un jogging froissé, fines nattes dans une coiffure désordonnée. Sur une autre photo, chevelure peignée, elle esquisse un léger sourire.