Italie: Accord pour une sépulture en Italie du criminel nazi Priebke

FUNÉRAILLES es obsèques de l'ex-SS, mort le 11 octobre à l'âge de 100 ans, étaient suspendues, personne ne voulant accueillir sa tombe...

avec AFP

— 

Erich Priebke, ancien criminel nazi, en juin 2007.
Erich Priebke, ancien criminel nazi, en juin 2007. — Gregorio Borgia/AP/SIPA

Un accord a été trouvé pour une sépulture en Italie d'Erich Priebke, a annoncé samedi à l'AFP l'avocat de l'ancien criminel nazi.

«Tout est résolu. Un accord a été trouvé avec les autorités pour la sépulture d'Erich Priebke dans un lieu tenu secret», a déclaré Me Paolo Giachini. Les obsèques de l'ex-SS, mort le 11 octobre à l'âge de 100 ans, étaient suspendues, personne ne voulant accueillir sa tombe par crainte qu'elle ne devienne un lieu de rassemblement néo-nazi. A l'agence italienne de presse Ansa, l'avocat a indiqué que «le lieu de la sépulture se trouve entre l'Allemagne et l'Italie, en tout cas dans une de ces deux nations».

«Pas à Rome»

A la question posée par l'AFP «La sépulture aura-t-elle lieu en Italie?», l'avocat a répondu: «Oui». «Bien sûr, ce ne sera pas à Rome ou dans la région puisqu'une ordonnance du préfet l'interdit», a précisé Me Giachini. Selon lui, «l'accord trouvé satisfait la famille, les exigences éthiques et spirituelles». «Après le tumulte» autour de ces funérailles, «se tiendra une petite cérémonie pour les proches», a promis l'avocat.

Priebke est l'un des responsables du massacre des Fosses Ardéatines, dont avaient été victimes 335 civils, dont 75 juifs, en 1944 près de Rome, en représailles à une attaque au cours de laquelle 33 soldats allemands avaient été tués. Caché pendant plus de 40 ans à Argentine, il vivait depuis près de 15 ans dans la capitale italienne, assigné à résidence au domicile de Me Giachini, après avoir été condamné à la réclusion à perpétuité.

Des funérailles religieuses célébrées mardi dernier dans un séminaire de la Fraternité Saint Pie X à Albano Laziale, non loin de la capitale, avait été marquées par des incidents.