L'homme armé arrêté à Buckingham voulait se plaindre de ses allocations à la reine

FAITS DIVERS Une quarantenaire voulait s'entretenir avec la Elizabeth II, armé d'un couteau...

avec AFP

— 

Buckingham Palace, la résidence officielle de la monarchie britannique à Londres.
Buckingham Palace, la résidence officielle de la monarchie britannique à Londres. — JUSTIN TALLIS / AFP

Un homme arrêté lundi alors qu'il tentait d'entrer dans le palais de Buckingham avec un couteau, a expliqué mardi devant un tribunal de Londres qu'il voulait se plaindre de ses aides sociales auprès de la reine Elizabeth II. David Belmar, âgé de 44 ans, a tenté de pénétrer dans la résidence londonienne de la souveraine par la porte centrale côté nord, mais a été appréhendé immédiatement par la police. L'incident s'est produit vers 12h30 heure de Paris alors que la reine était absente.

Le suspect, originaire de Londres, a reconnu mardi devant le tribunal de Westminster les charges retenues contre lui d'intrusion dans une propriété privée et de possession d'arme blanche. "En garde à vue, il a déclaré à la police je voulais voir la reine. Je ne suis pas content de mes allocations"", a rapporté devant le tribunal le procureur Edward Aydin.

L'homme maintenu en détention

"Il représente un danger pour le public, muni d'un couteau dans le centre de Londres, et un danger pour la reine", a-t-il ajouté. David Belmar, de santé mentale fragile, avait déjà reçu une mise en garde en 1989, pour avoir lancé des feux d'artifice dans la cour du palais de Buckingham. Le juge a décidé de le maintenir en détention jusqu'à sa condamnation qui sera prononcée à une date ultérieure non spécifiée.

Les tentatives d'intrusion au palais ne sont pas exceptionnelles. En février dernier, un homme portant deux couteaux avait menacé de se trancher la gorge devant le palais de Buckingham, avant que la police ne le neutralise avec un tir de Taser.