Rafael Correa et la gauche en tête de la présidentielle en Equateur

©2006 20 minutes

— 

Bien que les résultats officiels ne soient pas attendus avant aujourd'hui, les sondages de sortie des urnes donnent Rafael Correa gagnant. Le candidat de gauche devrait donc être le nouveau président de l'Equateur. D'après les projections, Correa aurait une avance de 14 points sur son adversaire, Alvaro Noboa, magnat de la banane, qui refuse de s'avouer vaincu.

Le candidat nationaliste antiaméricain et ami du chef d'Etat vénézuélien Hugo Chavez a salué dimanche la victoire du peuple. « Après des années de politiques sociales et économiques d'exclusion (...), ils n'ont pas réussi à nous voler l'espoir », s'est-il félicité. Rafael Correa a ensuite annoncé son intention de « rejoindre l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, quitté en 1992, parce qu'ainsi « nous pourrons nous imposer devant les pays pétroliers ». Le candidat avait promis dans la campagne de renégocier les contrats pétroliers avec les multinationales opérant en Equateur. Autres priorités de Correa : l'éducation, la santé et le droit au logement.

A. L. G.