L'Europe lance un programme pour l'intégration des Roms

avec AFP

— 

La police a procédé à l'évacuation d'un camp de roms à Montreuil en mai 2013.
La police a procédé à l'évacuation d'un camp de roms à Montreuil en mai 2013. — A. GELEBART / 20 MINUTES

«L'intégration des Roms n'est pas seulement un problème à résoudre, mais c'est aussi une opportunité pour le développement économique et social». C’est ce qu’a déclaré Laszlo Andor, commissaire européen à l'Emploi, vendredi à Budapest lors du coup d'envoi officiel du programme Romact.

Financé par le Conseil de l'Europe, la Commission européenne et la fondation Open Society du philanthrope américain d'origine hongroise Georges Soros, le programme doté de 700.000 euros vise à «combler le fossé» qui sépare les Roms du reste de la société dans divers domaines, en venant en aide aux municipalités et administrations.

Le programme sera mis en œuvre en Hongrie, en Bulgarie, Roumanie, Italie et Slovaquie

Le projet met l'accent sur la formation du personnel des autorités locales et régionales impliquées dans des politiques visant l'intégration des Roms. D'une durée d'un an, le programme sera mis en œuvre simultanément en Hongrie, en Bulgarie, en Roumanie, en Italie et en Slovaquie, où vivent d'importantes communautés Roms.

En Hongrie -qui compte entre 650.000 et 750.000 Roms- huit municipalités participent au programme. Les autorités locales des autres pays participants démarreront les projets au cours des prochains mois. L'Europe compte entre 10 et 12 millions de Roms, soit la plus grande minorité ethnique d'Europe, dont la plupart sont des citoyens de l'UE.