Madagascar: Paris confirme le lynchage d'un Français et d'un Franco-Italien

FAITS DIVERS D'après les informations du Quai d'Orsay, six personnes ont été arrêtées...

avec AFP

— 

Google map de l'île de Nosy Be, à Madagascar.
Google map de l'île de Nosy Be, à Madagascar. — 20 MINUTES

Le ministère français des Affaires étrangères a confirmé vendredi la mort d'un Français - Sébastien Judalet - et d'un Franco-Italien dans des lynchages à Madagascar sur l'île touristique de Nosy Be.

«Je vous confirme que deux de nos ressortissants sont décédés. Nous sommes en contact avec les familles», a déclaré à la presse le porte-parole du quai d'Orsay, Philippe Lalliot, précisant que l'un d'eux était franco-italien. Le ministère italien des Affaires étrangères a confirmé que l'un des deux avait la nationalité italienne.

«Je peux confirmer la nationalité italienne de la victime, mais pas son identité, le cadavre ayant été carbonisé», a déclaré une porte-parole de la Farnesina, le ministère italien des Affaires étrangères. La porte-parole a souligné que des «documents d'identité» avaient été trouvés sur le cadavre, sans plus de précision. Elle n'a pas confirmé les informations des autorités locales selon lesquelles la victime s'appelait Roberto Gianfala, son visa était périmé et il se trouvait en situation irrégulière sur l'île.

6 arrestations

«Nous comptons sur la justice malgache pour faire la lumière sur ces évènements. Une enquête a été ouverte par les autorités malgaches. Selon nos informations, six personnes auraient été arrêtées», a ajouté le porte-parole du Quai d'Orsay.

«On a des informations partielles. L'un d'entre eux était installé à Nosy Be depuis le printemps dernier. L'autre depuis une date plus récente», a ajouté le porte-parole au sujet des deux hommes tués par lynchage.

700 Français à Nosy Be

Au total trois hommes ont été lynchés, accusés par la foule de l'assassinat d'un enfant sur l'île de Nosy Be à environ 900 km au nord de la capitale Antananarivo. Le troisième était Malgache. Le quai d'Orsay a renouvelé ses consignes de prudence aux Francais résidant à Nosy Be, précisant que l'école française resterait fermée jusqu'à lundi.

Au total 700 Francais résident à Nosy Be et une centaine de touristes s'y trouvent actuellement, précise-t-on.

Trois Français ont été tués ces deux dernières années à Madagascar. Une religieuse, soeur Emmanuelle Helesbeux, 82 ans, a été retrouvée étranglée le 2 mars 2013 sur un marché à zébus à Mandritsara, dans le nord-est de Madagascar.

Un couple de Français, Gérald Fontaine et Johanna Delahaye, a été assassiné après s'être rendu le 12 avril 2012 sur une plage peu fréquentée et réputée dangereuse, à une dizaine de km de Tuléar, dans le sud de la grande Ile.