Syrie: Plus de 115.000 morts depuis le début du conflit

INTERNATIONAL Au moins 41.533 civils sont morts, dont 6.087 enfants et 4.079 femmes, selon l'OSDH...

avec AFP

— 

Photo fournie par le réseau d'opposition syrienne Shaam News montrant un  couple pleurant face aux cadavres de proches, tués lors d'une attaque  qui pourrait être d'origine chimique, le 21 août 2013 près de Damas
Photo fournie par le réseau d'opposition syrienne Shaam News montrant un couple pleurant face aux cadavres de proches, tués lors d'une attaque qui pourrait être d'origine chimique, le 21 août 2013 près de Damas — Ammar al-Arbini / SHAAM NEWS NETWORK / AFP

Au moins 115.206 personnes sont mortes dans le conflit en Syrie, en majorité des combattants, a déclaré l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) ce mardi.

L'OSDH «a établi que 115.206 personnes étaient mortes entre le début de la révolution syrienne le 18 mars 2011 et le 30 septembre 2013», a annoncé l'organisation basée au Royaume-Uni, qui s'appuie sur un large réseau de militants et de médecins à travers la Syrie.

Selon l'organisation, les violences ont fait 47.206 morts parmi les combattants loyaux au régime du président Bachar al-Assad et 23.707 du côté des rebelles.

41.533 civils

Parmi les fidèles du président Assad, 28.804 étaient enrôlés dans l'armée, 18.228 étaient des miliciens pro-régime ou des indicateurs, et 174 étaient membres du Hezbollah chiite libanais, qui combat au côté du régime de Damas.

Du côté des rebelles, 17.071 étaient des civils ayant pris les armes pour rejoindre la rébellion, 2.176 des militaires ayant fait défection et 4.460 étaient des étrangers ou des combattants non-identifiés.

En outre, au moins 41.533 civils sont morts, dont 6.087 enfants et 4.079 femmes, selon l'OSDH. L'organisation a également établi la mort de 2.760 personnes qu'elle n'a pu identifier.

Ces chiffres ne tiennent pas compte des personnes détenues par le régime, qui seraient selon des militants des dizaines de milliers. «Cela ne prend pas non plus en compte les quelques 3.000 soldats de l'armée de Bachar al-Assad retenus prisonniers par l'opposition», a ajouté l'OSDH.