Mali: deux civils tués dans une attaque suicide d'un camp de l'armée à Tombouctou

© 2013 AFP

— 

Deux civils ont été tués samedi dans un attentat suicide à la voiture piégée contre un camp de l'armée malienne à Tombouctou (nord-ouest du Mali),  selon deux sources militaires et un habitant.
Deux civils ont été tués samedi dans un attentat suicide à la voiture piégée contre un camp de l'armée malienne à Tombouctou (nord-ouest du Mali),  selon deux sources militaires et un habitant. — Dorothée Thienot AFP

Deux civils ont été tués samedi dans un attentat suicide à la voiture piégée contre un camp de l'armée malienne à Tombouctou (nord-ouest du Mali), selon deux sources militaires et un habitant.

L'attaque suicide, au cours de laquelle les deux kamikazes sont morts, est la troisième de l'histoire de cette ville mythique du Nord malien. Elle a ciblé le camp des militaires maliens situé dans le centre-ville, selon ces deux sources.

«Deux kamikazes à bord d'une voiture (se sont fait) exploser devant notre camp militaire, ils sont tous morts», a dit un militaire malien joint à l'intérieur du camp.

Selon lui, deux civils qui étaient à proximité du camp, sur une charrette, ont été blessés dans l'explosion et sont décédés. «Nous sommes en état d'alerte», a-t-il ajouté.

L'attaque a été confirmée par une source militaire africaine au sein de la mission de l'ONU, la Minusma, dont des soldats sont déployés à l'aéroport de Tombouctou, ainsi que par un habitant de la ville.

«Les kamikazes se sont infiltrés dans Tombouctou. Ils sont venus devant le camp pour (faire) exploser leur véhicule. Ils sont morts, ils sont au nombre de deux et il y a au moins deux blessés civils», a dit cette source africaine.

«Nous n'avons pas plus d'information pour le moment», a-t-elle précisé.

L'habitant a confirmé l'attaque, et indiqué aussi qu'elle a tué deux civils.