Le 28 août, des experts des Nations unies viennent inspecter Ghouta, en Syrie, après le bombardement à l'arme chimique le 21 août 2013.
Le 28 août, des experts des Nations unies viennent inspecter Ghouta, en Syrie, après le bombardement à l'arme chimique le 21 août 2013. — MOHAMMED AL-ABDULLA/NEWSCOM/SIPA

MONDE

Syrie: Les enquêteurs de l'ONU achèvent leur travail lundi

Et ils publieront leur rapport fin octobre...

Les experts de l'ONU enquêtant actuellement en Syrie dans des sites où des attaques chimiques auraient été perpétrées, doivent conclure leur travail lundi et publier leur rapport en principe fin octobre, a annoncé vendredi l'ONU.

Cette équipe appelée «Mission de l'ONU enquêtant sur l'usage présumé d'armes chimiques en Syrie», est différente de celle de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) qui doit commencer ses inspections en Syrie sur l'arsenal chimique au plus tard mardi.

Sept secteurs suspects

La mission actuellement en Syrie, qui a entamé ses travaux jeudi, «doit conclure ses activités dans le pays lundi 30 septembre», a indiqué l'ONU dans un communiqué daté de Damas. «Au cours de leur travail, les experts ont reçu plusieurs documents et échantillons et ont mené plusieurs interviews», a-t-elle précisé. Ils ont en outre désigné pour leur enquête sept secteurs où des attaques chimiques auraient été utilisées dans les combats en Syrie.

Parmi les allégations soumises au secrétaire général de l'ONU aussi bien par le régime que par l'opposition, «sept ont été trouvées susceptibles de faire l'objet d'une enquête», a ajouté l'ONU.

Les sites sont: Khan al-Assal, une localité de la province septentrionale d'Alep, où les deux belligérants s'accusent mutuellement de recours à l'arme chimique le 19 mars; Cheikh Maqsoud, un quartier d'Alep où une attaque présumée a eu lieu le 13 avril; Saraqeb, une ville d'Idleb (nord-ouest, 29 avril); la région de Ghouta près de Damas, où des attaques ont eu lieu le 21 août et où l'ONU a déjà confirmé l'usage de sarin; Bahhariyé, près de Damas (22 août); Jobar, un quartier périphérique du nord-est de Damas (24 août); Achrafié Sahnaya, dans la province de Damas (25 août).

Un rapport public fin octobre

«La mission des Nations unies enquêtant sur l'usage présumé d'armes chimiques en Syrie poursuit son travail sur un rapport complet qu'elle espère être prêt d'ici fin octobre», selon le texte. Au lendemain d'un accord russo-américain à l'ONU, l'OIAC doit valider vendredi une feuille de route pour la destruction de l'arsenal syrien, prévoyant le début des inspections au plus tard mardi.

Sa mission est d'inspecter les sites répertoriés dans la liste officielle remise par la Syrie le 19 septembre sur son arsenal chimique. Le régime syrien et les rebelles en guerre depuis plus de deux ans s'accusent mutuellement de recours aux armes chimiques.