Le succès de la guerre filmée de l’intérieur

— 

Six soldats américains ont été tués dimanche au cours de plusieurs attaques aux environs de Bagdad, en dépit du plan de sécurisation de la capitale qui mobilise plus de 30.000 Américains et Irakiens.
Six soldats américains ont été tués dimanche au cours de plusieurs attaques aux environs de Bagdad, en dépit du plan de sécurisation de la capitale qui mobilise plus de 30.000 Américains et Irakiens. — Wissam Alokaily AFP

Nouvel épisode dans la guerre des images en Irak. Une vidéo particulièrement cynique circule sur le Net. On y voit des soldats occidentaux, dans un véhicule militaire, brandir une bouteille d’eau minérale en direction d’enfants irakiens, en leur demandant s’ils en veulent. Les enfants courent après le véhicule pour attraper la bouteille à portée de main…

En vain. Dans un grand éclat de rire, les soldats s’amusent à la leur retirer au dernier moment. La scène va se répéter ainsi plus d’une minute, les enfants courant derrière la voiture pour de l’eau sous les encouragements moqueurs des soldats, jusqu¹à ce que ces derniers jettent finalement la bouteille au sol et que six enfants se battent pour l’obtenir. Et les soldats d’ajouter en riant : «Ces enfants courraient indéfiniment !»

Avoir son mot à dire

Cette vidéo n’est évidemment pas la seule consacrée à la guerre en Irak. Il y avait déjà eu les photos des sévices infligés aux prisonniers irakiens à Abou Grahib. Sur YouTube, pas moins de 9079 vidéos sont disponibles pour les mots-clé «iraq» et «war». L’une d’entre elles a fait beaucoup de bruit aux Etats-Unis. Elle met en scène des soldats américains tués par des snipers iraquiens. Ce qui lui a valu un reportage de CNN. Il y a six mois, c'était une opération des marines qui était au sommaire des JT.


Absente ou peu relayée par les médias américains, la guerre en Irak trouve aujourd’hui un écho via le Web et les sites de partage de vidéo comme YouTube. Car les Américains sont demandeurs de ces images, perçues comme une information alternative qu’ils ne peuvent trouver dans les médias traditionnels. Les trois vidéos évoquées plus haut ont été vues respectivement 214 849, 11 024 et 26 209 fois !

Ces images produites de l’intérieur suscitent un tel engouement qu’elles ont conduit à un film, intitulé «The War Tapes», un documentaire (1) monté à partir de vidéos tournées en Irak, lors de missions ou en repos, par les soldats américains qui, privés de paroles, estiment néanmoins avoir leur mot à dire sur cette guerre pour laquelle ils n’étaient pas préparés. Le ton est critique envers l¹administration Bush, tout en gardant à l’esprit leur mission, telle que définie en mars 2003 au début de la guerre, «Libérer l’Irak». Ainsi l’un d’entre eux se confie à la caméra d’un de ses camarades : «Ce sera un meilleur pays, dans 20 ans, parce que nous étions là. Enfin j’espère.» Le parallèle avec la guerre du Vietnam est frappant. Comme est saisissant l’effet boomerang pour l’administration américaine : lors des deux guerres d’Irak, elle avait toujours tenté de contrôler les médias et les journalistes, autour de points presse très officiels, ou de reporters « embedded » (incrustés) dans les unités de l’armée.

Au lendemain de la claque des élections de mi-mandat, dont le bourbier irakien a pesé lourd sur les votes des Américains, les Etats-Unis n¹ont toujours pas trouvé de solution. Loin de s’améliorer, la situation en Irak empire : 101 soldats américains sont morts en octobre dernier, ce qui en fait le mois le plus meurtrier depuis le début de la guerre en mars 2003.

Sandrine Cochard

Ce documentaire a été primé au festival de Tribeca en 2006 et n’a pas encore de date pour une sortie française. Voici la bande-annonce du film: