Attaque de Nairobi: La comparution du vice-président kenyan devant la Cour pénale internationale ajourné d'une semaine

JUSTICE La Cour pénale internationale a accepté que le vice-président kenyan s'absente une semaine à la suite de l'attaque sanglante à Nairobi...

avec AFP

— 

Le vice-président kényan William Ruto lors de son procès à La Hague devant la Cour Pénale Internationale le 10 septembre 2013.
Le vice-président kényan William Ruto lors de son procès à La Hague devant la Cour Pénale Internationale le 10 septembre 2013. — MICHAEL KOOREN/AP/SIPA

La Cour pénale internationale (CPI) a autorisé lundi le vice-président kényan William Ruto à s'absenter de son procès durant une semaine afin qu'il puisse rentrer au Kenya pour gérer la crise provoquée par la sanglante attaque d'un centre commercial à Nairobi.

«Au vu des circonstances, la chambre excuse William Ruto des débats devant cette cour (...) pour une semaine seulement», a déclaré le juge Chile Eboe-Osuji lors d'une audience publique à La Haye, où siège la CPI.

Poursuivi pour crimes contre l'humanité

Le procès de William Ruto et celui du président kényan Uhuru Kenyatta, qui doit s'ouvrir le 12 novembre devant la CPI, ont été marqués par de nombreuses accusations portant sur des tentatives d'influencer des témoins. Nairobi insiste de son côté sur sa volonté de coopérer avec la CPI.

William Ruto et son co-accusé Joshua Arap Sang sont poursuivis pour crimes contre l'humanité pour leur rôle dans les violences politico-ethniques de fin 2007 et début 2008, qui avaient fait plus de 1.000 morts et des centaines de milliers de déplacés.