«Un même ennemi» est combattu au Mali et au Kenya, estime le Président malien

REACTIONS Le Président du Mali Ibrahim Boubacar Keïta et le ministre français de la Déf ont réagi après l'attaque d'un centre commercial au Kenya perpétrée par des islamistes shebab...

Anne-Laëtitia Béraud avec notre envoyé spécial au Mali Alexandre Sulzer

— 

Le Président malien Ibrahim Boubacar Keïta, le 19 septembre 2013 à Bamako (Mali).
Le Président malien Ibrahim Boubacar Keïta, le 19 septembre 2013 à Bamako (Mali). — GOUHIER-POOL/SIPA

Avec notre envoyé spécial au Mali,

«Je constate que le terrorisme est un élément qui menace l’Afrique, et pas seulement au Mali». En voyage officiel au Mali à l’occasion de la fête nationale, le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian a réagi ce dimanche matin à l’attaque d’un centre commercial au Kenya perpétrée par des islamistes shebab.

«Je constate que le terrorisme est un élément qui menace l’Afrique, et pas seulement au Mali», a-t-il expliqué à l’envoyé spécial de 20 Minutes à Bamako. Le Président du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta, a quant à lui exprimé «[s]on horreur et [s]a révolte» après cette attaque. «C'est proprement criminel et lâche. Cela n'a pas de sens.» Ces terroristes sont «des fous, et même pas des fous de Dieu. Ces sont des drogués, des déglingués», a-t-il ajouté.

Questionné par 20 Minutes pour savoir si c'était le même ennemi qui était combattu au Kenya et au Mali, le Président malien a répondu: «Oui, c'est le même ennemi».

Soutien «face au terrorisme qui se déploie»

De son côté, le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian a estimé que «la question centrale, c’est la sécurité de l’Afrique par les Africains. Le sommet de l’Elysée [les 6 et 7 décembre à Paris, qui réunira des chefs d'Etat africains pour évoquer les moyens d'assurer leur sécurité face «aux menaces terroristes»] doit aborder la sécurité des Africains en Afrique». Le ministre a ensuite estimé que «l’Afrique est un continent qui a des fragilités mais qui a aussi des potentialités».

Interrogé à propos du dispositif militaire français dans l’est de l’Afrique, le ministre Jean-Yves Le Drian a jugé que «la France ne fait pas tout, toute seule. Elle participe à la prise de conscience. Une initiative européenne appelée Atalante fonctionne déjà.»

>> Qu’est-ce que la force européenne Atalante de lutte contre la piraterie? Comprendre ici

Il a ensuite affirmé que «la sécurité de l’Europe passe par la sécurité de l’Afrique». Jean-Yves Le Drian a apporté son soutien aux autorités du Kenya «face au terrorisme qui se déploie». Les autorités kenyanes se débattent toujours ce dimanche contre l’attaque sanglante d’islamistes dans un centre commercial, débutée samedi.

>> Toutes les infos sur l’attaque au Kenya ici

Le ministre français de la Défense a par ailleurs évoqué la réduction des effectifs français de l'opération Serval au Mali. Toutes ses déclarations sur cette opération, c'est ici