Le concours de Miss Monde en Indonésie sous la menace d'attentats

MONDE Les ambassades du Royaume-Uni, des Etats-Unis et d'Australie mettent en garde contre ce risque sur leurs sites...

avec AFP

— 

Des participantes au concours de Miss Monde, le 16 septembre 2013 à Bali (Indonésie).
Des participantes au concours de Miss Monde, le 16 septembre 2013 à Bali (Indonésie). — MISS WORLD / AFP

Les ambassades de Grande-Bretagne, des Etats-Unis et d'Australie en Indonésie ont lancé un avertissement évoquant une possible menace terroriste contre l'organisation à Bali de Miss Monde, condamnée par des islamistes.

"Des groupes extrémistes pourraient préparer des attentats contre cet événement", indique l'ambassade du Royaume-Uni dans un message consultable mercredi sur son site Internet. "Des ambassades en Indonésie ont averti leurs ressortissants que des extrémistes pourraient préparer des attentats contre Miss Monde sur l'île balnéaire de Bali après des manifestations de musulmans radicaux contre le concours de beauté", écrit la mission américaine sur son site Internet. "Des extrémistes pourraient planifier des attentats visant le concours de beauté Miss Monde à Bali", renchérit l'ambassade australienne.

La finale a été déplacée de Jakarta la musulmane à Bali l'hindouiste

La venue de Miss Monde en Indonésie, pays musulman le plus peuplé au monde avec 240 millions d'habitants, a provoqué plusieurs manifestations d'islamistes ces derniers jours, contraignant les autorités à ordonner le déplacement de la finale, qui devait avoir lieu près de Jakarta.

La cérémonie de clôture est désormais prévue samedi à Bali, une île à majorité hindouiste, et non musulmane comme le reste du pays, qui ne s'offusque pas des hordes de touristes occidentaux qui s'exposent à moitié nus sur ses plages de sable fin. Les Miss Monde ont également dû renoncer à organiser un défilé de candidates en maillots de bain, après avoir été qualifiées de "concours de prostituées" par des islamistes. L'île de Bali, fréquentée par des millions de touristes étrangers, a été victime en 2002 du pire attentat commis en Indonésie, qui avait fait 202 morts.