Turquie: La loi controversée limitant la vente d'alcool entre en vigueur en Turquie

POLITIQUE La loi qui limite la vente d'alcool dans le pays, vivement contestée en juin, est entrée en vigueur lundi en Turquie...

avec AFP

— 

Recep Tayyip Erdogan à Ankara le 11 juin 2013.
Recep Tayyip Erdogan à Ankara le 11 juin 2013. — AP/SIPA

La nouvelle loi très controversée promulguée par le gouvernement islamo-conservateur de Turquie qui restreint la vente de l'alcool dans le pays, notamment à proximité des écoles et des mosquées, est entrée en vigueur lundi.

Au cœur de la contestation en juin dernier

Voté en mai dernier, ce texte a largement nourri la contestation antigouvernementale qui a secoué la Turquie en juin dernier, présenté par les manifestants comme l'un des symboles de la dérive autoritaire du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan et de sa volonté «d'islamiser» le pays.

Interdiction de vendre de l'alcool entre 22h et 6h

La nouvelle loi interdit la vente au détail d'alcool dans les commerces entre 22h et 6h, ainsi qu'à toute heure à proximité immédiate des établissements scolaires et des mosquées.

Elle impose aussi l'affichage de messages alertant des dangers de l'alcool sur les bouteilles et interdit la publicité pour des boissons alcoolisées à la télévision et sur les campus universitaires.

Tout comme pour la cigarette, les diffuseurs sont désormais obligés de faire disparaître des écrans de télévision les verres d'alcool ou bouteilles, sous peine d'amende.

Le Premier ministre veut une Turquie «saine»

Recep Tayyip Erdogan, un musulman pieux qui ne fume ni ne boit, a défendu cette loi par des motifs de santé publique, au nom d'une Turquie «saine». Mais les milieux laïques l'ont dénoncé comme un texte liberticide et motivé par des considérations religieuses.

Raki vs ayran

Le Premier ministre avait ainsi provoqué un tollé en soutenant que la véritable boisson nationale turque était l'ayran, à base de yaourt et d'eau, plutôt que le fameux raki, une boisson alcoolisée anisée.