Russie: Enquête contre deux rockers américains pour incitation à la haine

CENSURE Deux membres du groupe de rock Bloodhound Gang risquent jusqu'à cinq de camp pour profanation du drapeau russe...

avec AFP

— 

Les membres du groupe de rock Bloodhound Gang lors d'un concert à Moscou en mars 2010.
Les membres du groupe de rock Bloodhound Gang lors d'un concert à Moscou en mars 2010. — PX1/WENN.COM/SIPA

Le comité d'enquête de Russie a annoncé lundi l'ouverture d'une enquête pour incitation à la haine contre deux membres du groupe de rock américain Bloodhound Gang après que l'un d'eux a «profané» un drapeau russe lors d'un concert en Ukraine.

«Ne dites rien à Poutine»

«Ne dites rien à Poutine», avait lancé le bassiste Jared Hasselhoff au public lors d'un concert le 31 juillet à Odessa, avant de glisser un drapeau russe à l'avant de son pantalon, de le faire ressortir par l'arrière puis de le jeter dans le public. L'incident avait donné lieu à de vives critiques en Russie après la diffusion de vidéos sur YouTube.

Enquête pour incitation à la haine et humiliation en bande organisée»

Le bassiste Jared Hasselhoff, dont le vrai nom est Hennegan, le chanteur James Franks «et d'autres personnes non identifiées» sont visées par une enquête pour «incitation à la haine et humiliation en bande organisée», a indiqué le comité dans un communiqué.

Franks a proféré des «propos insultants à l'égard de la Russie» lors d'un autre concert la veille, à Kiev, capitale de l'Ukraine, précisé le communiqué.

Les rockeurs risquent jusqu'à 5 ans de camp

S'ils sont reconnus coupables de ces faits, les deux rockers risquent jusqu'à cinq ans de camp.

Le comité d'enquête a ajouté que la responsabilité pénale de citoyens étrangers ne vivant pas en Russie pouvait être engagée si les délits commis étaient dirigés contre les intérêts de la Russie et des Russes.

«Pour cette raison, le comité d'enquête entreprend actuellement des démarches pour mettre Franks et Hennegan sur la liste des personnes recherchées», selon le communiqué.

Début août, le ministère russe de l'Intérieur avait indiqué qu'il examinait la possibilité de poursuivre les suspects pour «profanation» du drapeau russe, délit sanctionné d'un peine allant jusqu'à un an de prison.

Le bassiste a aussi uriné sur un drapeau ukrainien

Hennegan avait aussi uriné sur un drapeau ukrainien lors d'un concert en Ukraine. Les autorités de ce pays avaient annoncé précédemment l'ouverture d'une enquête contre le groupe américain pour profanation de symboles de l'Etat ukrainien et pour hooliganisme.