Des policiers afghans accusés d'avoir tué six enfants en pêchant à la roquette

MONDE La roquette, changeant de direction, n'a pas touché l’eau mais les enfants...

avec AFP

— 

Les forces américaines et les autorités afghanes ont annoncé vendredi la mort de 50 personnes en 24 heures dans différentes régions d'Afghanistan, tuées lors de combats parmi les plus meurtriers depuis le début de l'année dans ce pays.
Les forces américaines et les autorités afghanes ont annoncé vendredi la mort de 50 personnes en 24 heures dans différentes régions d'Afghanistan, tuées lors de combats parmi les plus meurtriers depuis le début de l'année dans ce pays. — Shah Marai AFP

Des policiers afghans accusés d'avoir tué six enfants en pêchant à la roquette dans une rivière ont été interpellés et remis à la justice, a annoncé ce mercredi le ministère de l'Intérieur.

Le drame s'est déroulé vendredi dernier dans la province de Baghlan (nord). Installés sur le bord de la rivière, huit policiers ont tiré à la roquette vers l'eau dans l'espoir de tuer des poissons, a indiqué le ministère dans un communiqué.

Mais «le projectile a changé de direction et frappé un lieu où des enfants s'amusaient. Six enfants ont été tués et deux blessés», a ajouté le ministère.

Type de pêche habituel en Afghanistan

Ces «policiers n'avaient pas l'intention de tuer les enfants», a déclaré à l'AFP Ahmad Jawid Basharat, porte-parole du gouvernement local. «Ils pêchaient, mais la roquette a changé de trajectoire et est allée frapper l'autre côté de la rivière, où des enfants nageaient», a-t-il dit, précisant que les victimes étaient âgées de 10 à 14 ans.

Informé des faits, le président afghan Hamid Karzaï a appelé les familles des victimes pour leur adresser ses condoléances et leur assurer que la «justice sera rendue», selon un communiqué de la présidence.

La pêche à l'explosif, roquette ou grenade, n'est pas inhabituelle en Afghanistan. Dans certaines régions du pays, les pêcheurs plongent également dans l'eau des câbles électriques reliés à des générateurs pour tuer les poissons, une technique particulièrement dangereuse pour les nageurs.