Le tortionnaire de Cleveland Ariel Castro retrouvé pendu dans sa cellule

ETATS-UNIS Condamné en août dernier à la prison à vie pour avoir séquestré et violé trois femmes durant une décennie, l'Américain a été retrouvé mort mardi soir...

avec AFP

— 

La mort en prison du "tortionnaire de Cleveland" Ariel Castro, qui avait séquestré et violé pendant 10 ans trois Américaines, ne serait pas due à un suicide mais pourrait être la conséquence accidentelle d'une "asphyxie érotique", révèle jeudi l'administration pénitentiaire.
La mort en prison du "tortionnaire de Cleveland" Ariel Castro, qui avait séquestré et violé pendant 10 ans trois Américaines, ne serait pas due à un suicide mais pourrait être la conséquence accidentelle d'une "asphyxie érotique", révèle jeudi l'administration pénitentiaire. — Emmanuel Dunand AFP

Ariel Castro, condamné à la prison à vie pour avoir séquestré et violé pendant une décennie trois femmes, a été retrouvé mort dans sa cellule, ont indiqué mercredi des médias américains. Sa mort est «apparemment un suicide», selon une souce officiele.

Surnommé le «tortionnaire de Cleveland», Ariel Castro avait été condamné le 1er août à la prison à vie. Il avait été arrêté début mai après qu'une de ses victimes fut parvenue à s'enfuir de la maison de Cleveland où cet ancien chauffeur de bus quinquagénaire retenait enfermées ces trois femmes.

Ariel Castro a été retrouvé pendu dans sa cellule mardi soir, selon le service pénitientiare de l'Ohio cité par la chaîne KTLA de Los Angeles.

Sous haute surveillance

«Il était emprisonné sous haute surveillance, ce qui veut dire qu'il était seul dans sa cellule et que des rondes avaient lieu toutes les trente minutes. à des intervalles. En découvrant Castro, le personnel médical de la prison a tenté de le réanimer», selon les services pénitentiaires. Castro a été déclaré décédé à 22H52 mardi soir (02H52 GMT mercredi).

«Un examen complet de l'incident est en cours», a déclaré Joe Ellen Smith, porte-parole des services pénitentiaires de l'Ohio, selon la chaîne KTLA.

Michelle Knight, 32 ans, Amanda Berry, 27 ans, et Gina DeJesus, 23 ans, avaient été enlevées entre 2002 et 2004, alors qu'elles n'avaient respectivement que 20, 16 et 14 ans.