Tunisie: Reprise de la médiation pour trouver une issue à la crise

avec AFP

— 

Les représentants de la coalition gouvernementale tunisienne dirigée par les islamistes d'Ennahda participaient mardi à une nouvelle réunion de médiation pour résoudre la crise politique paralysant la Tunisie depuis l'assassinat fin juillet d'un opposant, selon une journaliste de l'AFP.

La coalition au pouvoir doit remettre ses nouvelles propositions pour une sortie de l'impasse politique aux médiateurs de la crise, en particulier le puissant syndicat UGTT mais aussi le patronat Utica, la Ligue tunisienne des droits de l'Homme (LTDH) et l'Ordre national des avocats.

Hétéroclite coalition d'opposition

La semaine dernière, Ennahda et ses alliés séculiers du Congrès pour la République et Ettakatol ont proposé la démission du gouvernement dirigé par Ali Larayedh le 29 septembre afin qu'elle soit précédée de trois semaines de négociations directes avec l'opposition pour déterminer la composition du futur cabinet mais aussi résoudre tous leurs autres désaccords.

Une hétéroclite coalition d'opposition a rejeté cette offre, les opposants insistant sur la formation immédiate d'un gouvernement apolitique.

Les médiateurs, dont les positions sont très proches de celles de l'opposition, font depuis un mois la navette entre les deux camps pour arracher un compromis.