La Syrie s'attend à une attaque «à tout moment»

© 2013 AFP

— 

Le président syrien Bachar al-Assad a averti lundi qu'il fallait "s'attendre à tout" en cas de frappes contre son pays alors que le monde attend le résultat du vote du Congrès américain sur le recours à la force demandé par Barack Obama.
Le président syrien Bachar al-Assad a averti lundi qu'il fallait "s'attendre à tout" en cas de frappes contre son pays alors que le monde attend le résultat du vote du Congrès américain sur le recours à la force demandé par Barack Obama. — SANA

La Syrie s'attend à une frappe occidentale contre son territoire «à tout moment», a affirmé samedi à l'AFP un haut responsable des services syriens de sécurité.

«Nous nous attendons à une agression à tout moment et nous sommes prêts à riposter également à tout moment», a souligné ce responsable, alors que les experts de l'ONU chargés d'enquêter sur les allégations d'attaques chimiques ont quitté la Syrie samedi matin.

«Nous allons défendre notre peuple et notre patrie avec toutes nos capacités», a-t-il ajouté, affirmant que «cette agression (occidentale) non justifiée ne (passerait) pas sans une riposte».

«L'opinion publique est contre» les Etats-Unis et les pays occidentaux qui veulent mener une attaque militaire contre la Syrie, a-t-il poursuivi.

Les partisans de frappes étrangères défendent «une mauvaise cause, qui n'a rien à voir ni avec la morale, ni le droit international. Il s'agit d'une agression internationale non justifiée», a poursuivi cette source.

Les Etats-Unis et la France se préparent à une frappe limitée contre le régime syrien accusé d'avoir tué plus de 400 enfants et un millier d'adultes avec des gaz toxiques.