Un chef d'Al-Qaïda tué dans un raid de drone dans le centre du Yémen

avec AFP

— 

Un chef d'Al-Qaïda au Yémen, Qaïed al-Dhahab, a été tué vendredi dans un raid de drone dans la province de Bayda (centre), a-t-on appris de source tribale dans la région.

Qaïed al-Dhahab et deux autres hommes ont péri dans le raid qui a pris pour cible tôt le matin la voiture à bord de laquelle ils circulaient à Manasseh, un village de Bayda, a précisé la même source.

Des témoins ont confirmé à l'AFP la mort de Qaïed al-Dhahab, un chef militaire d'Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqpa), qui avait servi auparavant en Irak.

Drones dans la région

Il est le frère de Tarek al-Dhahab, un dirigeant d'Aqpa, qui, en janvier 2012, avait brièvement pris le contrôle de Radah, une localité de la province de Bayda, avant d'être tué dans une attaque armée.

Tarek al-Dahab, dont Massaneh est le fief familial, était le beau-frère de l'imam américano-yéménite Anwar al-Aulaqi, tué en septembre 2011 dans un raid américain.

Les États-Unis sont les seuls à disposer de drones dans la région. Les autorités yéménites n'ont jamais clairement démenti l'utilisation de ces appareils contre Al-Qaïda et ne cessent de réaffirmer qu'elles collaborent avec leurs alliés pour lutter contre le réseau extrémiste.

Al-Qaïda a profité de l'affaiblissement du pouvoir central, à la faveur de l'insurrection populaire contre l'ancien président Ali Abdallah Saleh en 2011, pour renforcer son emprise notamment dans l'est et le sud du Yémen.