Les pilotes turcs enlevés au Liban affirment être en «bonne santé»

avec AFP

— 

Les deux pilotes turcs de la compagnie Turkish Airlines, enlevés début août au Liban, affirment être en «bonne santé» et attendent d'être libérés «dans les plus brefs délais», dans un enregistrement sonore publié sur une chaîne libanaise.

«Nous sommes le mercredi 28 août [...] D'une façon générale nous sommes en bonne santé mais nos craintes augmentent de jour en jour. Nous attendons de notre Etat (turc) de nous libérer dans les plus brefs délais», indique Murat Akpinar, le premier pilote dans ce court enregistrement diffusé sur la chaîne LBC.

Celui-ci a été kidnappé avec son collègue Murat Agca, le 9 août dernier près de l'aéroport de Beyrouth, dans une zone majoritairement chiite contrôlée par le Hezbollah, au moment où ils se rendaient avec le reste de l'équipage vers un hôtel.

Trois suspects inculpés

Le groupe qui a revendiqué l'enlèvement demande à la Turquie d'user de son influence auprès des rebelles syriens, qu'Ankara soutient, pour obtenir la libération de neuf pèlerins chiites libanais enlevés en Syrie en mai 2012.

«Ils ont expliqué que la Turquie était le seul pays a aider à libérer ces gens», dit Murat Akpinar. «Nous remercions tout ceux qui prient pour notre libération», ajoute le pilote. Un tribunal libanais a ordonné l'arrestation de dix personnes recherchées pour leur implication dans l'enlèvement de ces Turcs.

Les autorités libanaises ont déjà arrêté et inculpé trois suspects dans cette affaire. Hassan Nasrallah, le chef du Hezbollah, qui a engagé des centaines de combattants de son mouvement aux côtés des forces du régime de Bachar al-Assad en Syrie, a démenti toute implication dans le rapt.

La Turquie a affirmé lundi que les deux pilotes étaient vivants et qu'elle savait «plus ou moins» où ils se trouvaient.