Tuerie de Fort Hood: L'auteur de la fusillade condamné à mort

P.B. avec AFP

— 

Photo non datée de Nidal Hasan, condamné à mort le 28 août 2013 pour la tuerie de Fort Hood.
Photo non datée de Nidal Hasan, condamné à mort le 28 août 2013 pour la tuerie de Fort Hood. — AP/SIPA

La délibération de la cour martiale a duré moins de deux heures. Mercredi, Nidal Hasan a été condamné à mort à l'unanimité par un jury militaire. La semaine dernière, cet ex-psychiatre de l'armée US avait été reconnu coupable de l'assassinat de 13 personnes sur la base militaire de Ford Hood, au Texas, en 2009.

Appel automatique

Assurant lui-même sa défense depuis le début du procès, Hasan cherchait à écoper de la peine capitale, selon l'équipe d'avocats qui le défendait avant qu'il ne la récuse.

Selon le Washington Post, le processus automatique d'appel de la justice militaire en cas de peine de mort peut durer plusieurs dizaines d'années, que le tireur de 52 ans passera en prison. Une exécution de militaire doit également être validée par le président. La dernière condamnation à mort remonte à 2005, mais l'appel est toujours en cours. Aucun militaire n'a été exécuté depuis plus de 50 ans.

Né aux Etats-Unis

Considéré comme un «loup solitaire» d'Al-Qaïda, Hasan a plusieurs fois reconnu avoir tué 12 militaires et 1 civil, et blessé des dizaines d'autres à Fort Hood le 5 novembre 2009 dans le but d'empêcher les soldats de participer à une guerre qu'il considère «illégale» en Afghanistan, où il devait lui-même être déployé quelques semaines plus tard.

Le procureur militaire Steven Henricks a affirmé que ce psychiatre né aux Etats-Unis de parents palestiniens pensait accomplir «son devoir de tuer au nom du djihad». Avant de passer à l'acte, il avait crié «Allahu akbar!», «Dieu est grand».