Mort de Diana: Des informations relancent la thèse de l'assassinat

ENQUÊTE es autorités ont reçu de nouvelles informations concernant la mort de Diana, princesse de Galles récemment...

avec AFP

— 

Une photo de la princesse Diana entourée de mots de sympathie alors que des personnes sont venues lui rendre hommage, le 29 août 1998 près du pont de l'Alma à Paris
Une photo de la princesse Diana entourée de mots de sympathie alors que des personnes sont venues lui rendre hommage, le 29 août 1998 près du pont de l'Alma à Paris — Jack Guez AFP

La police britannique a annoncé samedi examiner de nouvelles informations concernant la mort de Diana dont, d'après des médias, une allégation selon laquelle la princesse a été assassinée par un membre des forces armées britanniques.

>> Voir notre diaporama sur Lady Di par ici

Selon les médias britanniques, citant une source militaire, ces informations auraient été transmises à Scotland Yard par la police militaire royale.

Selon le Daily Telegraph, elles auraient fait surface à l'occasion du récent procès de Danny Nightingale, un tireur des SAS (Special Air Services), les troupes d'élite de l'armée britannique, reconnu coupable de possession illégale d'armes.

L'une des informations affirmerait, selon le journal, que cette unité d'élite de l'armée «est responsable de la mort de la princesse Diana».

Ces informations ont été fournies par les beaux-parents d'un soldat du SAS, baptisé «soldat N», qui a été un témoin-clé dans le procès de son camarade. Il a été également reconnu coupable de possession illégale d'armes.

Ses beaux-parents ont écrit au commandant du SAS en affirmant que le militaire avait confié à son ex-femme que son unité avait «organisé» la mort de la princesse, affirme le quotidien. L'opération aurait ensuite été «dissimulée», aurait-il dit.

Pas de réouverture de l'enquête

Dans un communiqué, la police a simplement indiqué qu'elle examinait des informations lui étant récemment parvenues concernant la mort de Diana et de son ami Dodi Al-Fayed et qu'elle vérifiait «leur pertinence et leur crédibilité».

«Il ne s'agit pas de la réouverture d'une enquête», a ajouté la police, soulignant que l'examen de ces nouvelles informations ne relevait pas de «l'Opération Paget». L'Opération Paget était le nom donné à l'enquête de la police sur les théories du complot qui s'étaient multipliées à propos de cet accident de voiture. L'enquête avait conclu que toutes ces théories étaient sans fondement. Scotland Yard n'a pas souhaité donner d'autres détails. Quant au ministère de la Défense, il s'est refusé à tout commentaire.

Le garde du corps a survécu

Diana, ex-épouse du prince Charles, héritier du trône britannique, et son compagnon Dodi Al-Fayed, fils de l'homme d'affaires égyptien Mohamed Al-Fayed, ainsi que leur chauffeur Henri Paul, avaient trouvé la mort dans un accident de voiture le 31 août 1997, dans un tunnel sous le pont de l'Alma, à Paris.

Dodi Al-Fayed et le chauffeur avaient été déclarés morts sur les lieux de l'accident tandis que la princesse de Galles s'est éteinte plus tard à l'hôpital.

Le garde du corps Trevor Rees-Jones, membre de l'équipe chargée de la sécurité au service de la famille Al-Fayed, a survécu. Diana, mère des princes William et Harry, avait épousé le prince Charles en 1981. Ils se sont séparés en 1992 avant de divorcer en 1996.