Le président du Turkménistan quitte le parti au pouvoir par souci de «neutralité»

avec AFP

— 

Le président du Turkménistan, Gourbangouly Berdymoukhamedov, quitte le parti au pouvoir qu'il dirige depuis 2006, estimant qu'il doit être au-dessus des partis, a indiqué une source gouvernementale de ce pays d'Asie centrale, l'un des plus fermés au monde. Le président Berdymoukhamedov a déclaré lors d'une conférence du Parti démocratique turkmène qu'il quittait ses fonctions au sein de cette formation qu'il dirige depuis 2006, année où il est devenu chef de l'Etat.

Il est dentiste de profession

«Le président d'un pays ne devrait être membre d'aucun parti, de sorte à ne pas avantager son parti dans un système de multipartisme», a ajouté la même source en citant le président. Berdymoukhamedov, dentiste de profession, est arrivé à la présidence turkmène après le décès en 2006 de son prédécesseur, l'excentrique Saparmourat Niazov, qui aimait se faire appeler «Turkmenbachi» (leader de tous les Turkmènes).