Hécatombe dans les écoles japonaises

— 

Série noire. Un adolescent de 14 ans, apparemment victime de brimades de la part de ses camarades d’école, a été retrouvé pendu au Japon, selon des sources officielles mercredi. C’est le quatrième suicide d’élèves depuis le début du mois de novembre dans ce pays. Lundi soir, un autre adolescent avait été retrouvé pendu chez lui à Nara (ouest du pays) et le week-end dernier, deux collégiens, victimes de moqueries et de racket, s’étaient donné la mort.

Menaces
Ces suicides interviennent alors que le ministère japonais de l'Education a reçu depuis début novembre une quinzaine de lettres anonymes, ainsi que des courriels, d'élèves se disant victimes de brimades et menaçant de se donner la mort.

L’affaire, largement relayée par les médias, relance la polémique grandissante sur le harcèlement dans les écoles japonaises. Chaque année, un nombre non négligeable d’élèves se suicident en raison de harcèlements dont ils font l'objet, souvent dans une atmosphère de non-dit au sein de leur établissement.
Le ministre de l’Education Bunmei Ibuki a exhorté les jeunes désespérés à ne pas se tuer: "Le suicide ne règle rien", a-t-il plaidé.
Une vaste enquête a été ouverte.