Nelson Mandela a entamé son troisième mois à l'hôpital

avec AFP

— 

L'ancien président sud-africain Nelson Mandela a entamé jeudi son troisième mois à l'hôpital où il est toujours, selon les autorités sud-africaines, dans un état «critique mais stable» après avoir frôlé la mort fin juin. Un petit groupe de journalistes s'est rassemblé dans la matinée devant le Mediclinic Heart Hospital de Pretoria, la clinique privée où est soigné le héros de la lutte anti-apartheid, devant laquelle est garée une file de véhicules de transmission satellite.

Le prochain jour de recueillement sera le 17 août

Depuis son hospitalisation en urgence le 8 juin pour une infection pulmonaire, les messages de soutien au héros national -posters, dessins, lettres- ne cessent de recouvrir les grilles de l'hôpital, alors que la police continue à surveiller les entrées et sorties de voitures. Les problèmes pulmonaires de Mandela sont probablement liés aux séquelles d'une tuberculose contractée pendant son séjour sur l'île-prison de Robben Island, au large du Cap, où il a passé dix-huit de ses vingt-sept années de détention dans les geôles du régime d'apartheid.

Le Prix Nobel de la paix, qui a eu 95 ans le 18 juillet, est considéré comme un véritable saint dans son pays, qui appréhende sa disparition. Après son anniversaire le 18 juillet, le prochain jour de recueillement est annoncé pour le 17 août: un «Nelson Mandela Sport & Culture Day», avec notamment au programme, à Soweto, les matches Afrique du Sud-Argentine en rugby et Afrique du Sud-Burkina Faso en football.