Polynésie: Huit disparus dans le naufrage d'un navire chinois

avec AFP

— 

Le naufrage d'un navire de pêche chinois dans l'archipel des Australes a causé la disparition de huit marins, très certainement morts, ont annoncé mercredi (ce jeudi à Paris) les services de secours de Polynésie française. Les recherches «ont été arrêtées ce matin à 8h parce qu'il n'y a malheureusement plus d'espoir de retrouver des survivants», a déclaré Matthieu Serna, directeur par intérim du MRCC Papeete (centre de secours en mer).

Le bilan officiel fait état de six survivants et huit disparus vraisemblablement décédés bien que leurs corps n'aient pas été repêchés. Un premier bilan faisait état la veille d'au moins quatre morts (des corps sans vie repérés en mer) et quatre disparus. Les six marins secourus ont été transportés sur l'île isolée de Rapa, dans l'archipel des Australes, et devraient regagner Tahiti le 18 août en vue de leur rapatriement. «Ils sont dans un état satisfaisant», a souligné Matthieu Serna.

Le palangrier en difficulté lundi matin

Le palangrier Zhong Yang 26 s'était trouvé en difficulté lundi matin dans la Zone Economique Exclusive (ZEE) polynésienne. Victime d'une voie d'eau, il s'est couché sur le flanc, alors que les conditions météo étaient difficiles. L'équipage s'est réfugié sur la coque du navire en attendant l'arrivée des secours. En fin d'après-midi, un avion de patrouille maritime Gardian a largué des radeaux de survie et neuf naufragés se sont jetés à la mer, ce qui aurait coûté la vie à huit d'entre eux.

L'équipage du navire se composait de 14 personnes: neuf Chinois, trois Indonésiens et deux Vietnamiens. Ce naufrage est l'un des plus dramatiques survenu en Polynésie française ces dix dernières années. En septembre 2003, un navire de cette collectivité, le Tahiti Nui IV, avait sombré provoquant la mort de sept personnes.