Les Palestiniens loin de l'union nationale

©2006 20 minutes

— 

L'annonce avait suscité beaucoup d'espoir. Après deux mois de tergiversations, le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas (Fatah), et le Premier ministre issu du Hamas, Ismaïl Haniyeh, semblaient être parvenus à un semblant d'accord, au moins sur le nom du Premier ministre d'un futur cabinet d'union nationale. Attendue pour la fin du mois, cette nomination devrait permettre de briser le blocus imposé par la communauté internationale après l'entrée en fonction, en mars, du gouvernement Hamas, considéré comme terroriste. Mais le compromis pourrait être en fait plus loin qu'il n'y paraissait ces derniers jours.

Hier, à l'issue d'un entretien avec roi Abdallah II de Jordanie, Mahmoud Abbas a démenti tout accord avec le Hamas sur le nom d'un futur chef de gouvernement. « Un ensemble de noms circule, mais il n'y a pas encore eu de décision sur une personne en particulier », a précisé le président. Mahmoud Abbas qui, par ailleurs, a été élu dimanche soir commandant en chef du Fatah.

A. L. G.