Royaume-Uni: La campagne anti-clandestins qui fait polémique

M. Go.

— 

Capture d'écran d'un compte twitter qui montre la photo d'un des camions anti-clandestins qui circulent à Londres, le 1er août 2013. 
Capture d'écran d'un compte twitter qui montre la photo d'un des camions anti-clandestins qui circulent à Londres, le 1er août 2013.  — DR

L’initiative fait polémique en Angleterre. Pour lutter contre l’immigration clandestine, le ministère de l’Intérieur britannique fait circuler deux bus dans six arrondissements de Londres. «Au Royaume-Uni de façon illégale? Rentrez chez vous ou courez le risque d'être arrêté», peut-on lire sur les véhicules.

Une initiative «stupide et repoussante»

L'affiche montre une paire de menottes avec la mention: «106 arrestations la semaine dernière dans votre quartier.» L’administration communique également un numéro de télphone pour que les clandestins puissent se faire aider à rentrer volontairement dans leur pays d’origine. Un guide est également à leur disposition.

Les deux camionnettes circulent dans des quartiers à forte population immigrée. Cette initiative est loin de faire l'unanimité puisqu'elle divise même au sein de la coalition au pouvoir. Le ministre du Commerce, Vince Cable, cité par Le Guardian, a ainsi dénoncé une initiative «stupide et repoussante». «Cette campagne ne coûte que 10.000 livres (11.500 euros) contre 15.000 livres pour renvoyer un immigré de force dans son pays», indique le porte-parole du ministère de l'Intérieur.