Saddam prône la réconciliation

©2006 20 minutes

— 

Venant de Saddam Hussein, la déclaration est pour le moins surprenante. L'ex-dictateur irakien, de retour hier devant ses juges pour répondre de « génocide » contre la communauté kurde en 1987-1988 (180 000 morts), a appelé « les Arabes et les Kurdes en Irak à se réconcilier, à se pardonner et à se serrer la main ». Il répondait à un témoin à charge, selon qui l'ancien président irakien considérait les Kurdes comme des « saboteurs ». « Vous pouvez me dire à quelle occasion Saddam a parlé de la sorte des Kurdes, qu'il aime comme les Arabes ? », a demandé l'ex-raïs, apparemment détendu, tout en récusant le témoignage d'un rescapé kurde détaillant massacres et sévices. Saddam Hussein a déjà été condamné à mort par pendaison dimanche pour le massacre de 148 villageois chiites du village de Doujaïl en 1982.