En Egypte, le pouvoir filtre les candidats des Frères musulmans

©2006 20 minutes

— 

Pour contenir la percée électorale islamiste, rien de plus efficace que d'éliminer la moitié des candidats. Imparable, la méthode est employée par le président égyptien Hosni Moubarak. L'objectif : contenir le vote pour les candidats des Frères musulmans aux élections professionnelles des ouvriers qui se tiennent aujourd'hui. Le régime égyptien a de bonnes raisons d'avoir peur. Aux élections législatives de 2005, le parti islamiste a remporté une victoire historique en gagnant 88 sièges au Parlement, soit un sur cinq. Depuis les années 1980, la confrérie, tolérée mais interdite, s'attache à conquérir les syndicats professionnels, se retrouvant majoritaire chez les médecins, pharmaciens et ingénieurs.