Inhumation de 48 victimes du conflit en Bosnie

— 

Les dépouilles de 48 victimes musulmanes du conflit en Bosnie (1992-1995), découvertes dans une fosse commune, ont été inhumées ce samedi à Prijedor, dans le nord-ouest du pays, a rapporté l'agence de presse Fena.

Les funérailles des victimes, dont la plus jeune était une fille âgée de 15 ans, ont été précédées d'un service religieux célébré dans l'enceinte du stade local et auquel ont assisté des centaines de parents et d'amis des victimes.

Inhumés dans différents cimetières

Les victimes ont ensuite été inhumées dans plusieurs cimetières différents.

Parmi les victimes se trouvaient trois frères, dont deux jumeaux âgés de 21 ans lorsqu'ils avaient été tués.

96 fosses communes dans la région

Jusqu'à présent, 96 fosses communes, dans lesquelles ont été enterrées des victimes musulmanes et croates du conflit, ont été découvertes dans la région de Prijedor.

Après la prise de contrôle de cette région par les forces serbes de Bosnie, en avril 1992, les membres des communautés non-serbes en ont été chassés et tués. Plusieurs milliers de personnes ont été incarcérées dans des camps de détention.

100.000 morts entre 1992 et 1995

Les premières images de détenus squelettiques dans les camps de détention de la région de Prijedor avaient alerté en août 1992 l'opinion mondiale sur la campagne de «purification ethnique» menée en Bosnie.

Plus de 3.000 personnes ont été portées disparues dans la région de Prijedor. A ce jour, 2.000 ont été découvertes et identifiées à l'aide d'analyses ADN. Le conflit intercommunautaire de Bosnie a fait quelque 100.000 morts.