Grande-Bretagne: 5 gardiens de prison suspendus après un incident avec le meurtrier présumé d'un soldat

© 2013 AFP

— 

Cinq gardiens de prison ont été suspendus après un incident à la prison de Belmarsh (sud-est de Londres) avec Michael Adebolajo, principal accusé du meurtre d'un soldat britannique à Londres fin mai, a indiqué samedi l'administration pénitentiaire.
Cinq gardiens de prison ont été suspendus après un incident à la prison de Belmarsh (sud-est de Londres) avec Michael Adebolajo, principal accusé du meurtre d'un soldat britannique à Londres fin mai, a indiqué samedi l'administration pénitentiaire. — AFP

Cinq gardiens de prison ont été suspendus après un incident à la prison de Belmarsh (sud-est de Londres) avec Michael Adebolajo, principal accusé du meurtre d'un soldat britannique à Londres fin mai, a indiqué samedi l'administration pénitentiaire.

Le jeune homme de 28 ans aurait perdu deux dents, selon les médias britanniques, lors d'un incident avec des gardiens de prison mercredi dans cet établissement de haute sécurité où il est détenu dans l'attente du procès sur le meurtre du soldat Lee Rigby, tué à l'arme blanche en pleine journée le 22 mai dans le sud de la capitale britannique.

«Cinq membres du personnel de la prison ont été suspendus pendant l'enquête de la police», a indiqué une porte-parole de l'administration pénitentiaire britannique.

Le syndicat des gardiens de prison a déclaré vendredi soir être «au courant d'un incident qui a eu lieu le mercredi 17 juillet impliquant un prisonnier qui a été maîtrisé selon des méthodes approuvées».

«Nos membres nient vigoureusement toutes fautes et le syndicat va les soutenir légalement et émotionnellement pendant cette période difficile», a ajouté le syndicat.

La police a indiqué qu'elle enquêtait sur ces affirmations sans préciser la nature des blessures du détenu.

Le procès de Michael Adebolajo et de son complice présumé Michael Adebowale, âgé de 22 ans, tous deux inculpés du meurtre du soldat Lee Rigby, doit débuter le 18 novembre.