Mali: L'otage Philippe Verdon est mort assassiné d'une balle dans la tête

V.V. avec AFP

— 

Les otages français Serge Lazarevic et Philippe Verdon sur une photo rendue publique par Al-Andalus, la branche médiatique d'Aqmi, le 9 décembre 2011.
Les otages français Serge Lazarevic et Philippe Verdon sur une photo rendue publique par Al-Andalus, la branche médiatique d'Aqmi, le 9 décembre 2011. — HO / AGENCE NOUAKCHOTT INFORMATIONS / AFP

Voilà qui coupera court aux rumeurs selon lesquelles la mort de Philippe Verdon a été mise en scène par ses ravisseurs. «Après rapatriement de la dépouille en France, l’autopsie pratiquée mercredi 17 juillet (…) permet dès à présent d’établir que Philippe Verdon est mort assassiné d’une balle dans la tête», a annoncé ce jeudi midi le parquet de Paris dans un communiqué.

L'enlèvement, le 24 novembre 2011 au Mali, de Philippe Verdon et de son compatriote Serge Lazarevic avait été revendiqué par Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi). «Dans la nuit du 6 au 7 juillet 2013, un corps était découvert dans le massif de l'Adrar des Ifoghas au nord du Mali, à proximité de Tessalit identifié -après analyses génétiques- comme étant celui de Philippe Verdon», rappelle le Parquet de Paris.

L'enquête préliminaire élargie

Informé de cette découverte, François Hollande avait prévenu que «rien ne serait impuni».

Agé de 53 ans, le Français souffrait, en partant pour le Mali, d'un ulcère et de tachycardie. Après l'enlèvement de Verdon et Lazarevic en novembre 2011, une enquête préliminaire avait été ouverte pour enlèvement en bande organisée en relation avec une entreprise terroriste. L'autopsie ayant conclu à l'assassinat de Verdon, l'enquête a été élargie aux chefs «d'enlèvement et séquestration suivie de mort, en bande organisée, en lien avec une entreprise terroriste» et «assassinat en lien avec une entreprise terroriste», annonce le parquet.

Quatre autres Français, Thierry Dol, Daniel Larribe, Pierre Legrand et Marc Féret, avaient été enlevés le 16 septembre 2010 au Niger par Aqmi. Deux autres Français sont otages dans la région: Gilberto Rodriguez Leal, enlevé le 20 novembre 2012 au Mali, et Francis Collomp, enlevé le 19 décembre 2012 au Nigeria.